Le Téléthon en France

Publié le par Gerhal27


afmhtenormandie.gif


Coup d’envoi du 21e Téléthon

Samedi 8 décembre 2007


Parrains-2007.jpg
Le Téléthon 2007, lancé hier au chateau de Vincennes, a lieu du 7 et 8 décembre 2007. Ce marathon télévisuel se déploie sur tout le territoire à travers deux plateaux nationaux, à Paris et à Metz (samedi après-midi), et dans 13 villes ambassadrices France 3 qui rendront compte de la mobilisation populaire partout en France.


L’affiche du 21 e Téléthon est différente de celle des années précédentes. Elle est composée principalement du slogan de cette édition « La maladie je la regarde droit dans les yeux et je ne baisserai pas le regard. » et en fond, la photo des yeux de la petite Julie, 8 ans, atteinte d’une maladie neuromusculaire. Cette édition sera parrainée par Kad Merad accompagnée de Liane Foly. Enfin, l’AFM a lancé, dès octobre, une campagne d’affichage pour recruter des organisateurs pour cette édition.


ligne-a-toiles.gif



L’histoire du Téléthon

Le Téléthon, contraction des mots télévision et marathon, est un terme désignant un programme télévisuel de plusieurs heures. Le but est de recueillir des fonds pour une œuvre caritative. C’est Jerry Lewis qui lança le concept aux États-Unis pour la première fois en 1966.

Habituellement de nombreux artistes (chanteurs, musiciens, comédiens) soutiennent la cause et appellent le public à faire des dons. Les promesses de dons sont recueillies via un standard téléphonique composés de bénévoles (du Lions Clubs principalement) et un compteur situé sur le plateau affiche en temps réel le montant d’argent recueilli.


ligne-a-toiles.gif

Le Téléthon en France

En 1985, Dorothée découvre les États-Unis et veut importer en France (avec l’accord de Jerry Lewis) une émission qui l’a émue jusqu’au plus profond d’elle-même : le Téléthon. Sur Antenne 2 on lui répondra que ce genre d’émission ne marchera jamais en France et que de toute façon elle n’est pas assez célèbre pour la présenter. Jacqueline Joubert lui fera elle aussi signe de « se calmer ».

En France, un Téléthon de 30 heures est organisé par l’Association française contre les myopathies (AFM) pour réunir des fonds afin de lutter contre les maladies neuromusculaires. Elle est inspirée d’une série de programmes américains du même genre, mêlant show-business et démarche caritative.

Cette opération a lieu chaque année depuis 1987 au début du mois de décembre sur la chaîne de télévision France 2 (ainsi que France 3 depuis 2006). En plus des artistes, des bénévoles et des scientifiques appuient les promesses de dons. À chaque édition, les sommes récoltées ont dépassé les promesses de don.


ligne-a-toiles.gif


Téléthon 2004

Le Téléthon 2004 s’est achevé le dimanche 5 décembre peu après 2 h 30, après 31 h 30 d’antenne sur France 2.


Téléthon 2005

Le Téléthon 2005 s’est achevé le dimanche 4 décembre vers 2 h 45, après 30 h d’antenne sur France 2. Il a mobilisé 90 000 bénévoles en plus des organisateurs dans 22 000 manifestations à travers la France.


Téléthon 2006

Un débat s’est ouvert à la suite de la réflexion du diocèse de Fréjus-Toulon quant à l’éthique du Téléthon : est-il acceptable de financer des recherches scientifiques qui utilisent des embryons humains ? La réponse du Téléthon s’est limitée à ce qui est légal. Ce qui ne répond pas à la question, d’après les contradicteurs, qui pensent qu’une véritable réflexion sur ce sujet permettrait aux donateurs d’exercer leur générosité en toute connaissance de cause.

Le Téléthon 2006 a commencé le vendredi 8 décembre 2006 à 18h50 et s’est achevé après plus de 30 heures d’émission précisément, le dimanche 10 décembre à 02h.


Téléthon 2007

Le Téléthon 2007 sera lancé du chateau de Vincennes les 7 et 8 décembre 2007. Ce marathon télévisuel se déploiera sur tout le territoire à travers deux plateaux nationaux, à Paris et à Metz (samedi après-midi), et dans 13 villes ambassadrices France 3 qui rendront compte de la mobilisation populaire partout en France. L’affiche est différente de celle des années précédentes. Elle est composée principalement du slogan de cette édition « La maladie je la regarde droit dans les yeux et je ne baisserai pas le regard. » et en fond, la photo des yeux de la petite Julie, 8 ans, atteinte d’une maladie neuromusculaire. Cette édition sera parrainée par Kad Merad accompagnée de Liane Foly. Enfin, l’AFM a lancé, dès octobre, une campagne d’affichage pour recruter des organisateurs pour cette édition.

ligne-a-toiles.gif

Producteurs

Producteurs successifs du Téléthon télévisé, au sein d’Antenne 2, puis de France 2 :

* Pierre-Henri Arnstam et Jean-Pierre Spiero (1987-1996)

* Daniel Patte (1996-2003)

* Sylvie Faiderbe (depuis 2004)


La musique du Téléthon

La musique générique du Téléthon est une composition originale de Marc Goldfeder datant de 1987.

Une chanson pour le Téléthon : écrite et composée par Claude Pons en 1999, cette chanson a fait l’objet de deux singles en 2001 et 2004.

ligne-a-toiles.gif

Critiques formulées contre le Téléthon

Une minorité d’évêques de France vient d’appeler ses fidèles à ne pas donner pour le Téléthon, car les fonds servent en partie à la recherche sur des embryons humains qui sont détruits par le processus, alors que d’autres formes de recherche seraient possibles, d’après eux.

Dans une interpellation à la Chambre des Députés du mardi 2 décembre 2006, le député socialiste Emmanuel Valls a violemment attaqué ces évêques, en demandant à l’Église de se taire, au lieu de lui opposer une critique sur le fond. La plupart des hommes politiques ont défendu le Téléthon, parlant souvent de laïcité : une critique infondée puisque l’Église dispose du droit à la liberté d’expression, et son avis ne concerne que ses ouailles.

Pour les responsables de l’AFM, les opposants au Téléthon éprouvent des craintes infondées. Ces craintes pourraient d’ailleurs souvent s’appliquer à d’autres organismes que le Téléthon. Il s’agit essentiellement, au fond, d’un regret du non engagement de l’État.

Le Téléthon en fournissant des financements à la recherche via les dons provoquerait une justification au désengagement de l’État. Cette action visant à soutenir la recherche tendrait finalement à lui nuire à moyen et long terme, même si l’intention initiale est généreuse.

De plus, on reproche à ce mode de financement de la recherche par les dons, le fait qu’il conduirait à limiter les mécanismes de redistribution des richesses. Puisque ce secteur, s’il était financé par l’impôt, serait contrairement aux dons, proportionnel aux revenus (il est vrai que de nombreux donateurs ont de faibles moyens). Cela rejoint donc le reproche de désengagement de l’État.

Toutefois il faut reconnaître qu’en fait de désengagement de l’État, il serait plus juste de parler de non-engagement initial. En effet, malgré les points communs entre ces maladies, chacune est rare. Trop rare pour que l’État ait commencé à s’en préoccuper. Par contre elles sont très nombreuses (plusieurs milliers) : le nombre total de malades étant quant à lui important. Les malades se sont donc organisés pour appeler à la solidarité. On ne peut pas leur reprocher d’avoir mis en place ces solutions alternatives. D’ailleurs de premiers résultats concrets commencent à voir le jour.

D’autre part, les financements seraient orientés selon des critères de choix moins pertinents que ne le feraient les structures de financement publiques. Toutefois les redistributions sont surveillées et les comptes controlés régulièrement pour confirmer qu’ils sont conformes aux promesses.

Par ailleurs, le Téléthon, dont le produit est exclusivement perçu par l’Association française contre les myopathies, communique très largement au delà du champ des maladies neuromusculaires : maladies génétiques, maladies chroniques, maladies rares ou orphelines, mucoviscidose, cancer, diabète, maladies cardio-vasculaires, cécité et handicap en général, voire sida, maladie d’Alzheimer, etc. Cette communication très large permet à l’AFM de collecter chaque année l’équivalent du quart du budget total de l’INSERM.

La part des dons du téléthon représentent 0,63% du budget de la recherche médicale en France mais exerce un puissant effet levier incitant a explorer une voie plutôt qu’une autre.

Selon les informations données par l’AFM, seulement quelques dizaines, peut être une centaine de patients ont bénéficié d’un traitement efficace grace au téléthon.


ligne-a-toiles.gif
telethon4.jpg

 

Publié dans Médias

Commenter cet article